LE HANDICAP dans les services automobiles

Evénements | 30 novembre 2022

 

A l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées du samedi 3 décembre 2022, Métiers Services Auto vous propose d’en savoir un peu plus sur la prise en compte du HANDICAP dans les services de l’automobile, d’un point de vue METIERS mais aussi FORMATIONS.

 

A.          COTE METIERS

Depuis 2006, l’Obligation d’Emploi de Travailleurs Handicapés (OETH) impose aux établissements publics ou privés de plus de 20 salariés de porter la part des travailleurs handicapés au seuil de 6 % de leur effectif (si cet objectif n’est pas atteint, l’employeur doit verser une contribution pour financer des actions en faveur de l'insertion professionnelle des handicapés – source : DARES). 

Les services automobiles sont principalement composés d’établissements de moins de 11 salariés (à 96%) non directement visés par cette obligation. 

Près de 8% des établissements emploient au moins un salarié handicapé, c’est-à-dire bénéficiant de la Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH). Le secteur du commerce et réparation de véhicules industriels, qui comptent une part importante d’entreprises de plus de 11 salariés, est celui qui compte le plus d’établissements employant des travailleurs handicapés. 

Au total, ce sont plus de 7 000 salariés qui sont concernés (soit près de 2% des salariés).

  • Près de 60% d’entre eux sont employés dans des établissements de moins de 11 salariés.
  • Près de 4% sont employés dans le secteur du contrôle technique, qui est celui qui a le plus recours à l’emploi des travailleurs handicapés.  

 

B.           COTE FORMATIONS

En septembre 2021, le conseil de gestion de l’ANFA a inscrit l’obligation de prise en compte du handicap dans les conditions générales de certification, conformément à la réglementation en vigueur.

Les formations des services automobiles sont accessibles à toute personne en situation de handicap psychique, physique, intellectuel ou sensoriel, sous réserve d'un examen médical d'aptitude et de la capacité d'aménagement raisonnable des organismes de formation.

Retrouvez l’interview de Madame Sévérine LETESSIER, Référente HANDICAP - CFA Chambre des métiers - le MANS, sur les dispositifs d'aménagements existants.